Apprendre les métiers de l’imprimerie

On a tout entendu, depuis qu'internet est devenu souverain. On a d'abord dit que les gens ne lisaient plus de livres, que de ce fait la France devenait de plus en idiote et que les générations prochaines seraient de moins en moins lettrées à cause d'internet, ce qui constituerait en quelque sorte une régression de notre culture qui pourtant jadis comptait parmi celles que que tout le monde admirait. On a aussi dit que la presse papier ne survivrait pas, et pourtant il se vend des journaux dans tous les kiosques chaque jour, des quotidiens, des hebdomadaires comme des mensuels. Il existe même des publications qui ne proposent pas de version numérique et qui s'en sortent très bien, comme le Canard Enchaîné.

L’imprimerie a-t-elle un avenir ?

La première réponse que l'on pourrait faire à cette question est la suivante : tant que nous ne vivons pas tous avec des écrans collés devant les yeux toute la journée, que nous continuons à ouvrir notre boîte à lettres chaque jour et à fréquenter les centre-villes comme les centres commerciaux, non l'imprimerie n'est pas morte. En effet c'est par elle que dans différents contextes les acteurs de l'économie comme de la politique diffusent principalement leurs messages, directement, dans la main des consommateurs comme des électeurs. C'est aussi grâce à l'imprimerie que les adolescents décorent leurs chambres quand leurs parents affichent des reproductions d’œuvres d'art connues dans leur salon.

Les métiers de l'imprimerie sont-ils accessibles ?

Si l'on a compris l'intérêt que représente le secteur de l'imprimerie dans notre monde, on constate assez rapidement que tout est imprimé. Entre les livres des bibliothèques et les ouvrages scolaires, les journaux et les magazines, les publicités en 4×3 à la sortie des agglomérations ou dans les couloirs de métro et les panneaux le long des autoroutes, tous ont à un moment eu affaire à une personne qui avait suivi une formation d'imprimerie. Or s'il est évident que tout le monde peut suivre une formation en langue étrangère, le chemin est parfois plus long pour mener chacun jusqu'à celle de technicien des industries graphiques qu'à une formation en anglais parlé ou écrit.

septembre 26, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *