Comment préparer sa première année de médecine dès le lycée ?

Vous êtes en Terminales S et vous prévoyez d’intégrer une faculté de médecine ? Vous pensez déjà au concours de la première année commune des études de santé (PACES) ? Sachez que c’est tout à fait compréhensible, puisque le concours est réputé pour son taux de difficulté et sa grande sélectivité. Se déroulant 4 mois après la rentrée, ce concours est la porte par laquelle vous devrez passer si vous voulez faire des études de médecine. Comment prendre de l’avance et préparer ce concours dès le lycée ? Comment procéder pour gagner du temps, de l’énergie et minimiser au maximum le stress ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

1- Qu’est-ce que la PACES :

Jadis appelée L1 Santé, la PACES est la Première Année Commune des Études de Santé. Une fois votre Bac S en poche, vous intégrerez la faculté. 4 mois après la rentrée, soit après un premier semestre commun, vous passerez le concours de la PACES. Grâce à ce concours vous pourrez suivre un cursus de maïeutique, d’odontologie, de médecine, de pharmacie et de kinésithérapie. Sachez que ce ne sont pas tous les étudiants inscrits qui peuvent passer le concours. Si vous faites partie des moins bons, vous allez être réorientés vers d’autres cursus universitaires.

Le concours de PACES est majoritairement basé sur des QCM : questions à choix multiples, QCD : questions à choix doubles ou vrai/faux, QROC : questions à réponses ouvertes ou courtes.

Les matières ou les unités d’enseignement figurant dans le concours sont les suivantes :

  • La chimie et la biochimie ou UE 1 : la chimie est l’étude des atomes, des molécules et des réactions chimiques, énergétiques et thermodynamiques qui lient les particules. La biochimie s’intéresse aux structures des particules et substances interagissant à l’intérieur du corps humain (protéines, lipides, sucres).
  • La biologie cellulaire, l’histologie – l’embryologie ou UE 2 : la biologie cellulaire est l’étude macroscopique des cellules, l’histologie celle des tissus et l’embryologie, celle du processus de nidation et de fécondation.
  • La physique et la biophysique ou UE 3 : Entre la mécanique des fluides, les phénomènes ondulatoires et d’un autre côté, la physique nucléaire, l’optique et l’acoustique, vous ferez le tour des relations physiques liant les objets et les particules.
  • Les biomathématiques, biostatistiques et probabilités ou UE 4 : cette unité s’appelle aussi l’évaluation des méthodes d’analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé.
  • L’Anatomie ou UE 5 : L’anatomie générale aborde les muscles, les plexus et l’ossature du corps humains.
  • L’initiation à la connaissance du médicament ou UE 6 : initiation à la pharmacocinétique et la pharmacie galénique.
  • Les sciences humaines et sociales et la santé publique ou UE 7 : cette unité concerne l’éthique de la pratique des métiers de santé.
  • La physiologie ou UE 8 : La physiologie s’intéresse aux processus régulant le corps humain : les systèmes hormonaux, nerveux…
  • L’Unité d’Enseignement spécifique : celle-ci varie selon la faculté et selon le cursus que vous voulez suivre plus tard.

2- Préparation anticipée pour entrer en médecine :

Sachez tout d’abord que si vous comptez préparer le concours alors que vous êtes encore au lycée, il vous faudra trouver un équilibre pour ne pas rater votre année de terminales et surtout décrocher votre bac S avec mention et avoir une préparation efficace.

L’enseignement à la faculté est très différent de celui prodigué au lycée. En effet, à la faculté, vous devrez d’une certaine manière nager dans les eaux du savoir avec vos propres nageoires. Les cours sont plus autonomes et moins encadrés. De ce fait, préparer le concours au lycée augmentera vos chances de le réussir.

L’un des points positifs est que certaines matières passées au concours ont déjà été abordées au lycée comme les SVT, la chimie ou encore quelques volets de mathématiques. Préparer le concours ne serait que renforcer un savoir appris et de l’étendre.

Pour ce faire, vous pouvez avoir recours à un tutorat avec des tuteurs attitrés, c’est-à-dire des étudiants en 2e ou en 3e année médecine. Ou pour ceux qui veulent une préparation plus organisée, il existe des prépas médecine anticipée.

Une prépa médecine terminale consiste à travailler efficacement afin de passer le concours du PACES. Les 8 unités d’enseignement forment une énorme masse de travail et il faut s’organiser et être méthodique pour pouvoir passer le concours. Si au lycée, vous pouvez parier sur un ou deux sujets. Oubliez, cette technique au concours, parce que ça ne fonctionnera pas. Optez plutôt pour une révision globale de toutes les unités.

Vous aurez droit à des ateliers pédagogiques et des entraînements aux QCM, QCD ou QROC. Vous passerez aussi un concours blanc pour évaluer votre niveau avant d’entamer le premier semestre.

3- Préparation psychologique :

Le fait de savoir qu’on ne peut refaire la première année de médecine qu’une seule fois et qu’en moyenne, 11 % des candidats réussissent au concours, peut être très stressant. Cependant, ne faites pas l’erreur de vous concentrer sur ce concours et laisser de côté votre bac.

Prendre de l’avance c’est bien, mais pas aux dépens du présent. Plusieurs prépas existent et vous pourrez trouver celle qui offre le meilleur programme pour vous.

mai 24, 2018