Les signes d’une maladie mentale chez l’adolescent

L’adolescence se figure être une période assez difficile non seulement pour les parents mais surtout pour l’adolescent lui-même. En effet, l’adolescent cherche perpétuellement son identité et veut s’affirmer en tant qu’individu. Avec les nombreuses crises, on a du mal à cerner celles qui seront passagères chez l’adolescent et celles qui peuvent, au contraire, être un risque de maladie mentale. Pour permettre les parents d’agir et d’aider leurs enfants au plus vite, les signes d’une maladie mentale chez l’adolescent seront présentés ci-dessous. Toutefois, il faut prendre en compte que les adolescents possédant ces caractéristiques ne seront pas forcément malades, mais, comme on le sait très bien : il vaut mieux prévenir que guérir.

L’isolation sociale

Quand l’adolescent s’isole spontanément de son entourage, les parents devraient s’alarmer.  Effectivement, un adolescent normal ne s’isole pas de sa famille, surtout de ses amis. D’ailleurs, l’adolescent qui s’isole conserve en lui toute pulsion négative, tous ses jugements concernant ses entourages et si on ne prend aucune précaution, cette solitude pourra devenir maladive.

Pour prévenir le risque de maladie mentale, les parents devraient communiquer avec leurs enfants. À dire vrai, l’adolescent ne s’isole pas de son entourage pour rien, il se sent tout d’abord incompris et blessé par les adultes. Par conséquent, il préfère mieux s’enfermer dans son univers par peur d’être de nouveau contrarié. Ainsi, les parents devraient commencer par lui parler avec affection, pour qu’il commence à s’ouvrir petit à petit au monde. Si après cela, l’adolescent demeure encore prostré sur lui-même, l’intervention d’un psychologue est souhaitable.

Le stress chronique

Le stress chronique est un facteur à ne pas négliger car c’est le facteur principal de la maladie mentale.

  • Les causes : Les maltraitances physiques et mentales des parents ou de tout autre individu envers l’enfant.
  • Les conséquences : L’adolescent ne supporte plus sa propre vie, se mutile, et peut même se suicider.

Pour arrêter cet état d’esprit, il va falloir chercher sa source :

  1. est-ce parce que l’adolescent est mis sous pression par ses professeurs ou ses études ?
  2. Un camarade de classe le tourmente-t-il ?
  3. Les parents le maltraitent-ils ?

Etant donné que le risque de suicide est élevé et avant que l’adolescent ne tente de mettre un terme à sa vie, les parents ou l’entourage devraient agir.

L’alcool et les drogues

La consommation d’alcool et l’injection de la drogue provoquera certainement une maladie mentale si elle n’est pas traitée à temps. En effet, si l’organisme adolescent s’injecte excessivement de ces stimulants, peu importe ce qui aurait pu être sa cause, les méfaits se présenteront en premier lieu dans le cerveau. Ainsi, cela pourra engendre chez l’adolescent :

  • De nombreuses crises de colère
  • Une mauvaise conception de la vie
  • Une maladie mentale dont les hallucinations, la névrose et même la schizophrénie.

Soigner un alcoolique ou un drogué tout seul s’avère très difficile, voire impossible. Pour pouvoir le faire, il vaudrait mieux choisir de le traiter dans les centres de désintoxication.

avril 13, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *