Les plus belles montagnes d’Italie

L’Italie est l’une des régions du monde réputée pour sa splendeur et la variété de ses paysages. Si la mer tient une grande place dans ce palmarès, les nombreux massifs montagneux ne sont pas en reste, et offrent l’un des terrains de jeux préférés des randonneurs, des alpinistes et des amateurs de treks. Focus sur les 3 plus beaux massifs de la botte.

Les montagnes roses

Voici le doux nom porté par le fabuleux massif des Dolomites, en raison de la couleur que prennent les montagnes au lever et au coucher du soleil. Ce site s’étend sur plus de 140 000 hectares, englobant trois régions et cinq provinces du Nord Est du pays. Avec 35 sommets à plus de 3 000 m, le lieu est une mine de sentiers d’exploration de tous les niveaux pour les amateurs de nature et d’espace. C’est la Marmolada qui constitue le point culminant du massif en amenant les plus courageux grimpeurs à 3 343 mètres d’altitude. Là-haut, ces marcheurs émérites pourront souffler un peu après leur ascension en admirant l’incroyable paysage qui s’offre à leurs yeux : un patchwork de parois rocheuses, de glaciers et d’aiguilles contrastant avec l’herbe verte des alpages… Rien d’étonnant à ce que certains randonneurs soient accro à cette région.

Les Cinq Terre

Célèbre dans le monde entier, la région des Cinq Terre mérite totalement sa place dans un sujet traitant des plus belles montagnes italiennes. Le site constitue le « Parco Nazionale delle Cinque Terre », le plus petit des parcs nationaux italiens. Entre Gênes et Pise, c’est un véritable paradis pour les treks et les randonnées, dont vous pourrez faire varier la durée comme bon vous semble, à votre rythme. Les 5 villages, accrochés à la falaise, qui ont fait la réputation de la région répondent aux noms chantants de Monterosso, Vernazza, Corniglia, Manarola et Riomaggiore. Distants d’une trentaine de kilomètres (entre le premier au nord et le dernier au sud), ils sont reliés entre eux par une multitude de sentiers, dont le plus reconnu pour sa beauté est celui qui longe la côte de la mer adriatique. Promettant des panoramas uniques à couper le souffle, la découverte de la région à pied est une formidable expérience.

La Calabre

Occupant la pointe extrême de la botte italienne, la Calabre est la région la plus proche de la Sicile, uniquement séparée d’elle par le détroit de Messine. Beaucoup moins connue que les autres massifs italiens, la région est parvenue à préserver sa nature sauvage, faisant de ce site naturel une terre riche de contraste, à la faune et la flore très diversifiées. Moins impressionnant que sa cousine des Dolomites, le Mont Alto culmine tout de même à 1955 mètres d’altitude. Heureux les chanceux qui en atteindront le sommet : une vue indescriptible sur le volcan sicilien Etna et sur les îles éoliennes les attend !

Nous espérons que cet article vous aura donné envie de réaliser des randonnées en Italie, à vous désormais de choisir la destination !

octobre 16, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *