Saignement du nez: les bons gestes

Le saignement du nez encore appelé épistaxis est un phénomène très courant. Très souvent bénin, on peut facilement arrêter le saignement de nez en un instant en adoptant quelques bons gestes. Toutefois les cas répétés ou graves méritent de se faire examiner par un médecin.

Comment reconnaître un saignement de nez sans gravité ?

La plupart du temps, les saignements de nez ne sont pas graves. Lorsque celui-ci n’est pas accompagné d’un symptôme particulier, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Il est possible de saigner spontanément, après s’être cogné le nez, à la suite d’un effort physique, une exposition au soleil, des grattages intempestifs, etc. Dans ces cas, l’hémorragie est peu abondante et s’arrête facilement lorsque vous adoptez les bons gestes.

Que faire lors d’un saignement de nez ?

En cas de saignement du nez, il est recommandé de s’asseoir doucement ; dans la mesure du possible, dans un espace calme pour bien faire baisser la tension artérielle avec la tête fléchie légèrement en avant. Vous pouvez d’ailleurs prendre votre tension artérielle, car si elle est élevée, il faut la faire baisser pour espérer arrêter le saignement. Ensuite, se moucher légèrement pour évacuer les caillots, qui entretiennent le saignement par des phénomènes de consommation des facteurs de coagulation. Penser à pincer votre nez avec le doigt et maintenir la pression pendant 10 minutes environ (durée du saignement) en respirant par doucement par la bouche.

En effectuant ces petits gestes, on arrive la plupart du temps à stopper des saignements de nez. On peut aussi faire usage de tampons hémostatiques vendus en pharmacie. Pour l’utiliser, il faut tordre le tampon, le plier et le placer dans la narine pendant 30 minutes. Ces tampons renferment des ions calcium qui favorisent l’arrêt de saignement.

Les mauvais gestes

Tant que le saignement continue, il faut éviter de s’allonger ou de pencher la tête en arrière. Ceci aura pour conséquence l’écoulement du sang dans la gorge pouvant entraîner des vomissements. L’hémorragie sera aussi difficile à stopper dans ces positions.

mars 3, 2018