Cicatriser un bouton : astuces pour gommer les cicatrices d’acné !

Même s’il est possible de venir à bout d’un bouton d’acné tenace, il laisse la plupart du temps des traces de son passage : les cicatrices. Si vous ne souhaitez pas avoir recours aux « traitements chimiques » pour faire disparaître vos cicatrices, ça vous fera donc du bien de savoir qu’il existe une ribambelle de remèdes naturels pour éliminer les cicatrices d’acné une bonne fois pour toutes.

Cas des cicatrices pigmentaires

Ce type de cicatrices se traitent soit avec :

•les huiles végétales essentielles : qui sont réparatrices, cicatrisantes, régénératrices, voire antioxydantes. Elles sont idéales pour les cicatrices d’acné pigmentaires en tout genre, parce qu’elles forment une sorte de pansement protecteur. Ceci permet d’éviter la déshydratation de la zone concernée tout en atténuant la tâche. L’huile végétale de rose musquée en particulier affine le grain de peau, retarde l’apparition des rides tout en donnant un coup d’éclat au teint. Par ailleurs, les huiles végétales de nigelle et de jojiba sont assez efficaces sur les peaux à tendance acnéique. Au niveau des huiles essentielles, le citron et le céleri sont aussi d’une aide précieuse grâce à leurs propriétés de régulation de la pigmentation.

•Soit avec du citron

Ce dernier possède un grand nombre de vertus qui ne sont plus à démontrer. S’il est utilisé au printemps pour ses actions de désintoxication, il est également recommandé pour le traitement des cicatrices d’acné pigmentaires très anciennes qui refusent de disparaître. Juste avant d’aller au lit, prenez le soin d’appliquer des cotons imbibés de jus de citron sur les traces puis rincez une quinzaine de minutes après. Malgré son efficacité, vous devez faire attention parce que le citron est relativement astringent et décapant. Il est donc à utiliser avec précaution, ou en cas d’extrême urgence et seulement en hiver. En effet, ce remède s’il est exposé au soleil, peut avoir l’effet inverse. Il pourrait donc accentuer les tâches et même favoriser l’obstruction des pores. Vous n’avez pas à en faire usage à tout bout de champ sous prétexte qu’un minuscule bouton vient de faire son apparition.

Cas des cicatrices résiduelles

Plus connues et faciles à combattre, elles laissent une marque sous forme de tache de couleur juste à la disparition du bouton. Elles sont certes faciles à éradiquer, mais il est tout de même conseillé de ne pas attendre pour les traiter. Pour s’en débarrasser il vous faut :

•de l’aloès vera

Réputé pour ses vertus rafraîchissantes et cicatrisantes, il possède également une action régénératrice incroyable. Il n’existe pas de meilleur moment pour l’utiliser. Dès qu’un bouton peine à cicatriser, vous réagir immédiatement avec un petit coup de pouce post-rougeur. La recette est celle-ci : il faut prendre une cuillère à café de gel d’aloe vera pur (plus ou moins en fonction du nombre de cicatrices à traiter), et l’appliquer sur l’endroit souhaité en massant. Répétez le geste plusieurs fois par jour pour éviter que la marque rouge ne devienne brune avec le temps. Dans le cas des rougeurs étendues ou marquées, il est conseillé de l’utiliser en couche épaisse et de laisser agir plusieurs heures. Pour finir, vous rincez à l’eau tiède voire froide pour resserrer les pores. Coup d’éclat assuré !

•du miel :

Non seulement cicatrisant, réparateur et adoucissant, il est également antibactérien. Pour l’application, il n’y a rien de plus simple ; si vous devez traiter des lésions aiguës, badigeonnez la tache d’une couche épaisse, laissez poser 20 minutes puis finissez par un rinçage abondant : vous y êtes ! Une seule contrainte : il faut que le miel soit liquide pour en faciliter l’utilisation, mais aussi de bonne qualité. Associé à un jaune d’œuf, le miel sera votre meilleur allié si vous avez surtout la peau grasse. Enfin, pour plus d’efficacité immédiate, procurez-vous le miel de Manuka de Nouvelle-Zélande ou d’Australie : c’est le meilleur.