Dyslexie : symptômes et traitement

Si votre enfant éprouve des difficultés à lire et à écrire ou s’il confond certaines lettres, il est peut-être atteint de la dyslexie. Cette maladie reconnue par l’OMS comme un trouble spécifique de l’apprentissage et qui touche 5 à 10 % de la population, présent des symptômes assez divers. Elle peut cependant être corrigée si elle est diagnostiquée très tôt chez l’enfant. Découvrez plutôt !

Qu’est-ce que la dyslexie ?

La dyslexie est un trouble de l’apprentissage de la lecture et/ ou de l’écriture qui se prolonge au-delà de l’âge normal pour apprendre la parole, bien que le sujet ne souffre d’aucune déficience intellectuelle ni de déficit visuel ou auditif. La dyslexie est classée parmi les Troubles Spécifiques de l’Apprentissage (TSA). Elle se manifeste de manière assez diversifiée et ce selon chaque individu. Les spécialistes en distinguent trois types que sont : la dyslexie phonologique, la dyslexie de surface et la dyslexie mixte. Dans l’un ou l’autre des cas, la maladie présente des symptômes à peu près identiques.

Comment se manifeste la dyslexie ?

De manière générale, la dyslexie se manifeste chez l’enfant par une lenteur excessive et un manque de fluidité dans la lecture. L’enfant aura du mal à différencier certaines lettres ou certains mots. Il peut également éprouver des difficultés en orthographe ou dans la compréhension des textes.

Un enfant qui souffre de dyslexie phonologique aura des difficultés à associer un son à des lettres ou des syllabes. Ainsi, pendant la lecture, il peut soit inverser l’ordre des lettres ou des syllabes dans le mot, soit omettre certaines lettres ou encore en ajouter d’autres. Quoi qu’il en soit, cela change le son de la syllabe ou du mot qu’il cherche à lire. Par exemple, le mot « bar » peut être lu « rab » ou « ba ». La dyslexie phonologique est la forme la plus répandue de la maladie (60 % des cas).

La dyslexie de surface elle se caractérise par une difficulté à reconnaître les mots ou les lettres visuellement. La plupart du temps l’enfant qui en souffre confond les lettres dont la forme ou la prononciation se ressemblent. Par exemple les lettres m, n et u ou encore p, b, d et q. Cela peut conduire à la méconnaissance des mots ou à un l’attribution d’un son inadéquat au mot, c’est-à-dire que « papa » sera lu « dada » par exemple. Dans ce cas on rejoint pratiquement la première forme de dyslexie.

La troisième forme de dyslexie qui est la dyslexie mixte est une combinaison de la dyslexie de surface et de la phonologique. Retenons pour finir que la dyslexie quelle que soit sa forme peut conduire à une répercussion sur le rendement scolaire chez l’enfant. Et si cela n’est pas traité ou corrigé avant l’âge adulte, elle peut devenir un handicap dans le monde professionnel (perte de confiance en soi, difficultés à rédiger sans faute, à prendre la parole ou à lire à haute voix).

Comment se traite la dyslexie ?

Plus tôt la dyslexie est diagnostiquée, mieux on peut la corriger. Mais comme on peut s’en douter, cette maladie ne dispose pas d’un traitement médicamenteux qui lui est entièrement dédié. En général on a recours à une rééducation orthophonique ou personnalisée avec l’appui des parents et des médecins praticiens.

Si la rééducation orthophonique est celle qui est le plus souvent utilisée par les spécialistes, elle ne permet cependant de corriger que les difficultés au niveau de la lecture chez l’enfant. On doit donc y associer une méthode de rééducation auditive, visuelle, des séances de psychothérapie ou des cours personnalisés selon le cas. Il existe plusieurs méthodes de rééducation comme la méthode Borel-Maisonny, la méthode Tomatis, la méthode Chassigny. Dès que vous sentez certains troubles chez votre enfant, il est important de se référer à un orthophoniste pour le diagnostic et une éventuelle prise en charge de la dyslexie.