Guide : comment prendre la pilule contraceptive pour la première fois

La pilule contraceptive est le moyen de contraception le plus utilisé en France. Moins envahissante que le stérilet ou le préservatif, la pilule a intégré la routine quotidienne de la majorité des femmes françaises. Vous pensez à vous y mettre aussi, mais vous ne savez pas quelle pilule prendre ? Vous redoutez les mille et un effets secondaires dont témoignent les femmes sur le Net ? Il est vrai qu’avec toutes les pilules disponibles sur le marché, trouver le bon dosage hormonal n’est pas une mince affaire. Comment faire pour trouver LA pilule ? Comment faire i l’on en prend pour la première fois ? Doit-on la prendre tous les jours ? Les effets secondaires sont-ils systématiques ? Voici un guide d’utilisation pour répondre aux questions qui vous taraudent.

• Qu’est-ce que la pilule contraceptive ?

La pilule contraceptive est un moyen de contraception hormonale orale. Les hormones contenues dans une pilule sont des dérivés synthétiques de l’œstradiol et de la progestérone. Ces deux hormones sont secrétées de manière naturelle par les ovaires tout au long du cycle. Si une pilule contient les deux hormones à la fois, elle est dite combinée. Si tous les comprimés d’une seule plaquette ont le même dosage d’hormones, la pilule est dite monophasique sinon elle est multiphasique.

L’on entend souvent le terme « génération » quand on parle de pilule contraception. Ce terme fait référence à l’évolution de la formule hormonale du comprimé (de la 1re à la 4e génération).

• Comment fonctionne une pilule contraceptive ?

Un cycle menstruel est divisé en 3 phases soit la phase folliculaire qui commence le premier jour des règles, la phase ovulatoire et la phase lutéale. Les taux d’œstrogène et de progestérone varient selon des courbes déterminées en fonction de ces 3 phases. La pilule contraceptive agit au niveau de ces hormones en créant un apport supplémentaire d’œstrogène et de progestérone. Cette augmentation va bloquer l’ovulation, densifier la glaire cervicale et transformer la muqueuse utérine en un environnement incapable d’assurer une éventuelle nidation. Ainsi, le spermatozoïde sera bloqué par la glaire et l’ovule ne pourra s’implanter au niveau de l’endomètre.

• Quelle pilule contraceptive choisir ?

Puisqu’elle contient des taux importants d’hormones, la pilule contraceptive est délivrée sous ordonnance. Pour les 15-18 ans, elle est gratuite dans les centres de planning familial.

Pour trouver la bonne pilule contraceptive, vous pouvez faire vos propres recherches sur le Net. Sauf que la démarche n’est pas aussi facile que ça. Il est judicieux de prendre l’avis d’un gynécologue qui suite à des tests hormonaux, une étude de vos antécédents, vos possibilités d’allergie, vous prescrira la pilule qui vous ira le mieux.

• Comment prendre la pilule contraceptive ?

Une pilule contraceptive se prend par voie orale – idéalement avec un grand verre d’eau- tous les jours, à heure régulière. Un oubli augmente les risques de grossesse. Une plaquette contient généralement 21 comprimés. Une fois la plaquette terminée, attendez que les saignements surviennent.

Toutefois, sachez que la pilule n’a pas d’effet immédiat. Il est recommandé d’utiliser en parallèlement un autre moyen de contraception durant les 14 premiers jours.

• Quels sont les effets secondaires ?

La manifestation des effets secondaires est relative à la personne et à son taux hormonal naturel. Certains effets peuvent apparaître durant la première semaine d’administration, d’autres au bout de trois mois. Parmi les effets les plus communément constatés, nous citons : des douleurs de tête voire des migraines, de légers vertiges, perte ou gain de poids, de l’acné, des douleurs au dos et aux seins, du spotting (de légers saignements hors période de règles), des changements émotionnels…

Ces symptômes s’estompent généralement avec le temps. Néanmoins, s’ils persistent au bout de 3 mois, nous vous recommandons de demander à votre gynécologue de refaire des tests hormonaux et de vous prescrire une autre pilule.