Mononucléose : symptômes et traitements

La mononucléose est une infection due au virus d’Epstein-Barr. C’est une maladie qui se manifeste généralement par une fatigue importante et une fièvre assez élevée. Sa guérison nécessite des antalgiques et une bonne dose de repos dès l’avènement des premiers symptômes. Explications dans ce qui suit.

Mode de transmission

Il se transmet généralement par la salive, d’où les qualificatifs de « maladie du baiser » ou « maladie des fiancés ». Il peut aussi, mais exceptionnellement, se transmettre par transfusion sanguine.

Une fois entré dans l’organisme, le virus prend domicile dans les ganglions où il demeure toute la vie sous forme silencieuse, sans donner de récidive. Les personnes infectées par le virus peuvent toutefois contaminer car elles peuvent produire du virus dans leur salive (excréteurs asymptomatiques).

En général, la contamination a lieu dans l’enfance ou au moment de l’adolescence. On estime qu’environ 80 % des adultes sont porteurs du virus EBV et 20 à 30 % sont excréteurs asymptomatiques du virus.

Symptômes

L’incubation dure pendant 4 à 7 semaines, sans symptôme. La forme typique de la maladie commence souvent par une fatigue progressive et une fièvre modérée à 38 °C. Les symptômes typiques de la mononucléose infectieuse apparaissent comme suit :

  • Une fièvre supérieure à 39 °C suivie de frissons sur une période de 7 à 14 jours.
  • Une importante fatigue.
  • Une perte d’appétit.
  • Angine douloureuse.
  • Gonflement des ganglions au niveau du cou.
  • Douleurs musculaires.
  • Maux de tête.

Parfois, des plaques rouges peuvent faire leur apparition au niveau du tronc, des cuisses et des bras si la personne a pris des antibiotiques. Il ne s’agit pas réellement d’une allergie à cet antibiotique mais d’une réaction spécifique dans le cas de l’infection à EBV.

Traitement et prévention

Le traitement est généralement symptomatique (c’est-à-dire qu’il s’agit du traitement des symptômes et non du virus lui-même) ; repos physique recommandé si la fatigue est très importante, lutte contre la douleur avec des antalgiques du type paracétamol. Dans les cas de formes compliquées avec hépatite, une anémie importante peut être proposée voire une corticothérapie pendant 10 jours.

Pour prévenir la contamination, certains gestes doivent être adoptés :

  • Éviter les contacts directs avec d’autres personnes (baisers).
  • Se laver régulièrement les mains, particulièrement après avoir toussé ou mouché.
  • Éviter les actes médicaux au niveau du visage (exemple des soins dentaires).
  • Se couvrir la bouche en cas de toux ou d’éternuement.
  • Nettoyer fréquemment les objets que la personne malade utilise souvent comme le téléphone.
  • Ranger sa brosse à dents après usage.
  • Aérer son habitat une fois par jour au minimum.
  • Retirer son enfant de l’école, du lycée ou de la collectivité dans laquelle il va au cours de la phase aiguë (fièvre et mal de gorge).