Qu’est-ce que le DTS IMRT ?

L’abréviation DTS IMRT correspond au diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique. Un technicien en IMRT est le manipulateur d’équipement de radiologie et du matériel à sources radioactives pour des explorations et diagnostiques médicales ou pour des fins thérapeutiques.

1) Cursus d’études :

Chaque année, sont admis pour accéder au DTS IMRT, les bacheliers titulaires du bac S (Scientifique), bac ST2S (Sciences et technologies de la santé et du social) et bac STL (Sciences et technologies de laboratoire) après étude de dossier de candidature. Ce dossier comprend aussi, à part les notes du bac, un certificat médical d’aptitude physique pour l’emploi d’appareil IRM et un certificat de vaccination d’aptitude à la profession.

La formation pour ce diplôme de l’enseignement supérieur dure 3 ans. Il s’agit plus précisément d’une alternance entre cours théoriques et des stages dans les établissements hospitaliers sur 6 semestres.

Le processus de Bologne a permis l’intégration du DTS IMRT au système LMD (Licence, Maitrise, Doctorat) ce qui ouvre l’horizon aux étudiants de décrocher le grade de licence et plus.

La formation se constitue d’Unités de l’Enseignement (U.E) qui sont reparties comme suit :

  • 60 semaines de cours théoriques en sémiologie, physique, physiologie, sciences humaines et sociales. Ainsi que des cours sur les méthodes de radiologie, IRM, scanner, médecine nucléaire, radiothérapie, ultrasonographie et électrophysiologie. Les cours théoriques comprennent aussi la mise en pratique des différentes techniques, outils et méthodes, et gestion des données et des images ainsi qu’un cours de langue vivante. Les cours sont assurés par des enseignants de l’éducation nationale, des universitaires et des professionnels de la santé (médecins, pharmaciens, médecins radiologues, cadres manipulateurs,…).
  • 60 semaines de stages dans les structures hospitalières en imagerie vasculaire et interventionnelle, échographie, médecine nucléaire, radiothérapie, IRM, scanographie, imagerie de projection et stage en soins en unité clinique. Les étudiants doivent effectuer au cours de leur formation 16 stages en tout, ce qui leur permet de mieux s’adapter à leur futur milieu professionnel.

Les cours théoriques se font dans plusieurs lycées ou écoles et instituts de formation de manipulateurs d’électroradiologie médicale. Au cours de ce cursus, les étudiants bénéficient d’une sécurité sociale et ont droit aux services C.R.O.U.S. Ils bénéficient aussi d’indemnités de stages qui sont de 23 euros, 30 euros et 40 euros par semaine respectivement en 1re, 2e et 3e année.

Apres validation de toutes les unités d’études et tous les stages, le diplôme est délivré par un jury d’attribution. Le DTS IMRT est délivré par le ministère de l’éducation nationale et il équivaut le diplôme d’Etat de manipulateur en électroradiologie médical délivré par le ministère de la santé.

2) Profession et évolution :

D’habitude, le technicien supérieur en IMRT travaille en collaboration avec les radiologues pour effectuer des radiographies, scanners, scintigraphies, IRM (imagerie par résonance magnétique), dans le secteur public ou privé, et avec les médecins pour les diagnostics et suivis thérapeutiques. Il assiste aussi aux électrothérapies et accélérateurs linéaires.

Considéré comme un technicien de la santé, il opère sous prescription et responsabilité médicale. Cette profession, faisant partie des services paramédicaux, requiert en lui plusieurs qualités humaines et sociales, des connaissances en soins d’urgence, une bonne condition physique vu sa posture debout prolongée jusqu’à plusieurs heures par jour, le brancardage des patients et son exposition à des rayons ionisants même avec protection plombée.

L’embauche professionnelle se fait dans les cliniques et cabinets privés ou dans les établissements hospitaliers publics.

Pour évoluer dans sa vie professionnelle, le titulaire du DTS IMRT peut accéder en cadre supérieur de santé en passant par l’École des Cadres ou en directeur de soins par l’École Nationale de Santé Publique. Après sa licence, un Master de physique et technologie de rayonnement est aussi accessible.